Enquête sur l'infidélité d'entreprise

L'infidélité dans le milieu du travail se base sur l'article 2105 du Code civil, en vertu duquel "l'employé ne doit pas effectuer d'opérations commerciales pour son propre compte ou celui d'un tiers, susceptibles d'entrer en concurrence avec l'employeur, ni divulguer d'informations concernant l'organisation et les méthodes de production de l'entreprise, ou encore les utiliser de manière préjudiciable".

La législation entend donc protéger l'entreprise contre tout comportement particulièrement déloyal de la part d'employés ou d'associés susceptibles de nuire ou de désavantager l'entreprise, comme par exemple des actes d'espionnage et/ou de sabotage de l'entreprise par des associés ou des dirigeants et/ou des comportement dans tous les cas professionnellement incorrects.

En cas de soupçons d'infidélité à l'entreprise, INSIDE met en œuvre une série de procédures d'enquête contre l'associé ou l'employé soupçonné afin d'établir des preuves et documenter tous ses comportements considérés comme incorrects et nuisibles à la société, et violant donc l'obligation de loyauté professionnelle mentionnée ci-dessus.